Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog d'AVIGNONET INITIATIVES (Avignonet-Lauragais - 31)

1 2 > >>
Que va-t-on faire ce soir ?

Ne cherchez plus, toute l'année, l’Office du Tourisme s’occupe de tout, il organise vos soirées d'été, il enrichit vos weeks-ends d'automne. En un mot comme en cent, il est un gentil organisateur de la vie culturelle avignonétaine.

Inutile d’aller chercher à Toulouse ou ailleurs ce que vous trouverez ici.

Revue de détail des rendez-vous
  • le festival d'été : en juillet et août, place Raimon d'Alfaro, les rencontres avec les cultures du Monde, des soirées théâtres... la culture sous toutes ses formes
  • les marchés de nuit : les mercredis de juillet et août, de 19 heures à minuit, flâner autour de la place de la mairie, à la rencontre des artisans de la région, un moment précieux de convivialité.
  • la course de côte : le sport s'invite pour une montée en puissance et en vitesse d'une côte du Lauragais, une institution de 20 ans d'âge
  • la foire d'automne : un dimanche d'octobre, le village devient le plus grand marché du Lauragais, des artisans, des commerçants et un vide grenier immense et riche de mille et une trouvailles.
  • le marché aux fleurs, le dimanche avant la Toussaint, à la veille du mois des plantations, les pépiniéristes se donnent rendez-vous pour fleurir l'hiver qui s'en vient.
  • le concours de cassoulet : ne pas oublier notre appartenance au pays du cassoulet, une confrérie est née ici voilà près de 30 ans, elle intronise chaque année un nouveau membre, le meilleur cuisinier amateur de l'année.
  • tous les vendredis d'octobre à avril : les concours de belote qui connaissent un grand succès.

L'Office du Tourisme, c'est aussi.
  • l'ouverture de nouveaux chemins de randonnées : Avignonet s'étale sur plus de 4000 hectares, les chemins au beau milieu de la campagne ne font pas défaut, l'association les rend praticables. Essayez donc le plus beau, de Fanjeaux à notre belle cité, les fameuses "Collines du Vent".
  • le camping vous accueille toute l'année pour une halte de quelques jours, voir plus, au bord du Canal du Midi, sur un site ombragé et si calme. Vous y reviendrez forcément.


Pour le détail actualisé des dates, rendez-vous en page Agenda.

Voir les commentaires

Published by Avignonet - - Les associations ont la parole

Avignonet occupe une place privilégiée sur l’axe naturel Sud - Est, Nord –Ouest qui relie la Méditerranée à l’Océan atlantique. Des fractures dans la molasse ont provoqué cette gouttière bordée de collines dans laquelle coule l’Hers Mort et où passent Canal du Midi, R.N. 113 et A 61, voies importantes de communication.

 Située à l’extrême sud-est du département de la Haute-Garonne, Avignonet est à la frontière de l’Aude et des régions Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon. A 2 kilomètres à peine, le Seuil de Naurouze du haut de ses 189 mètres matérialise cette limite entre deux influences climatiques. La R.N. 113 qui emprunte ce passage, suit la Via Domitia, ancien voie romaine reliant Narbonne à Toulouse.

 La commune s’étend d’est en ouest de 4.5km à 6.5 km et du nord au sud de 6.5 km à 8 km, sur une superficie de 4066 hectares, en faisant la commune la plus vaste du canton de Villefranche.

 Entre Montagne Noire et Pyrénées, que l’on aperçoit au loin, par temps clair, le paysage déroule collines et coteaux aux rondeurs des formes et aux pentes d’une infinie variété, entrecoupés de plaines larges et peu profondes où coulent de nombreux ruisseaux. Le Cantarrane, le Mayral et le Favayrol se jettent dans le Marès qui à son tour vient grossier l’Hers Mort, qui forme une large plaine que l’on nomme la Lauragaise, de Naurouze à Toulouse. Autrefois, marécageuse et couverte de forêts, cette plaine est aujourd’hui fortement urbanisée. Défrichés par Louis XI puis par Catherine de Médicis, comtesse du Lauragais, ces marécages ont été définitivement assainis lors de la construction de l’A61.

 Le village s’est développé sur un promontoire, de 192 m à 210 m, dominant cette plaine assez large où passent chemin de fer, Canal du Midi et autoroute A61.

Voir les commentaires

Published by Avignonet - - Un village du Lauragais

Les associations ne font pas défaut à Avignonet, il y en a pour tous les goûts et tous les âges, à chacun de faire son choix.

Le Vert Automne, au vu du nombre d'animations qu'il organise, le club du Troisième âge est verdoyant, effectivement. Avec près de 130 adhérents de 55 à plus de 95 ans, la diversité en fait la richesse. Tous les mardis et les jeudis, les membres se retrouvent dans une salle claire et tranquille, un excellent rythme pour combattre la solitude et s'intéresser à tout : couture, broderie, belote... Régulièrement, des soirées festives (fête du millas, spectacle d'opérette...) et des voyages sont organisés : le Puy du Fou, le Portugal...

Bout de Fi'Sel est né dans la mouvance des tentative d'organisation de système local d'échange, comme en Ariège. Des particuliers conversent sur une autre idée de la société, pas forcément basée sur le profit et sur l'argent. Ainsi, des échanges se créent : des prêts de matériels de bricolage contre des prêts de petites parcelles de jardin pour ceux qui n'en n'ont pas. Les confitures, miel, gâteaux et autres productions familiales entrent dans le système.

Le Foyer Rural propose diverses activités festives basées sur la convivialité : repas moules et frites, concours de tarot...

Les Comités de quartiers : Avignonet a la particularité de posséder plusieurs hameaux (Saint-Assiscle, Saint-Brice, Saint-Laurent, Dax et Les Alix), leurs habitants, à l'instar de ceux du village-centre, ont eu l'idée de se regrouper en comité pour organiser des rencontres aux accents festifs. Une fois par an, tous les comités de quartiers s'affrontent amicalement dans des jeux inter-quartiers.

Le Comité des Fêtes est une institution à Avignonet, il est chargé d'organiser deux temps forts de la vie du village : la fête locale et le 14 juillet. La fête a lieu le premier week-end suivant de le premier mardi du mois de juin, un vrai jeu de piste calendaire ! Quant au 14 juillet, il a toujours lieu le 13 au soir, et permet à chacun et chacune de se retrouver autour d'un repas républicain et fraternel.

Pour ces occasions, mais aussi pour les commémorations des armistice du 11 novembre et de la capitulation allemande du 8 mai, les Anciens Combattants sont toujours présents à travers leur association. Tournés vers l'avenir, les anciens des différentes guerres ont à coeur d'apprendre aux enfants le respect de la mémoire et la vérité des mots "paix et liberté".

Voir les commentaires

Published by Avignonet - - Les associations ont la parole

Où pratiquer ?


Avignonet possède des équipements performants pour la pratique des sports les plus divers : un terrain de tennis avec un mur d'entrainement, un boulodrome couvert, une salle polyvalente équipée pour la gymnastique, le volley et le badminton, un terrain de tennis avec vestiaires couverts, une salle de billard.
Sur une étendue de plus de 4500 hectares, les possibilités sont nombreuses pour les amateurs de sports "nature". Avignonet aurait pu s' appeler la cité des mille lacs, tant les étendues d'eau propices à la voile et à la pêche sont nombreuses et accueillantes. Des sentiers de randonnée sont ouverts au public, deux se distinguent, les sentiers faisant partis du maillage propre aux chemins de Saint Jacques de Compostelle et le sentier "les Collines du vent" qui relient Avignonet à Fanjeaux, qui connut son heure de gloire dans les temps de la croisade contre les Albigeois.

Un sport, un club.

 

Noir et jeune telles sont les couleurs de l'Union sportive avignonétaine qui pour l'équipe adulte évolue en 2ème division du district Midi Toulousain. Une école de football regroupe 30 enfants de 6 à 11 ans répartis dans des équipes de débutants, poussins et benjamins.

L'association de chasse Hers et Marès a la rude tache de concilier les intérêts des chasseurs et le respect de l'environnement. Il s'agit de concilier les divers intérêts parfois divergents de tous les usagers de la nature que sont les propriétaires, les agriculteurs, les promeneurs qui aspirent légitimementà pouvoir se promener sans danger.

L'association de pêche regroupe les amateurs de cette pratique, elle vise à gérer la ressource et à entretenir les ruisseaux et les lacs, nombreux sur le territoire de la commune.

Le billard club est une jeune association, elle a rapidement pris son essor grâce à une bande de passionnés qui se retrouve régulièrement pour des tournois.

La pétanque sportive organise des concours hebdomadaires durant la période estivale de juin à septembre puis des échanges plus informels dans le cadre du boulodrome couvert. Les bénévoles de l'association proposent une initiation aux enfants dans le cadre péri scolaire.

Voir les commentaires

Published by laure - - Infos pratiques

Au début était Gaulech

L’âge de pierre
Des indices trouvés dans les alentours, silex bruts et silex taillés (hâches polies) laissent supposer la présence d’hommes il y a quelques 8000 ans avant JC. Avant de devenir à partir de 6000 avant JC, chasseurs, cueilleurs puis agriculteurs-éleveurs, des hommes s’installent sur les parties hautes du nord de la commune .

L’âge de bronze (1800 à 700 avant JC). On peut imaginer l’habitat fait de petites cabanes de bois et de torchis, protégées par des palissades de chênes .

L’âge du fer (700 à 200 avant JC). Sur un site au nord-ouest du village actuel, une dalle de pierre n’a pas livré tout son mystère Etait-elle dressée comme un dolmen ? Avignonet ne se situe pas dans une zone de dolmens, elle ne peut non plus être considérée comme un simple bloc de pierre car elle comporte des traces de martèlement qui rappellent des symboles préhistoriques . Alors, le mystère reste entier...
On a retrouvé sur ce site des morceaux de poteries datant du début de l’empire Romain (IIème siècle avant JC, vestiges d’une villa Gallo-Romaine .)

Epoque Gallo-Romaine.

Une voie principale traverse la commune d'Est en Ouest, longeant approximativement l'actuelle RN 113. Elle reliait Bram (Eburomagus) à Baziège (Badera). Des photographies aériennes confirment ce tracé. On peut imaginer qu'en bordure de cette voie, des édifices existaient, des découvertes en attestent : tuiles, tessons de vases, verres, poteries, restes de murs. Ont été découverts et conservés au Musée Saint Raymond : une statue de JUPITER capitolin et une figurine de MERCURE.

Le Moyen Age
Charlemagne créé en 778 le royaume d’Aquitaine. C’est le début des grandes constructions de pierre. Notre Dame de Gaulech ou Gauliech (emplacement de la Trille ) semble être construite à la fin du 9 siècle .
On commence à creuser de nombreux silos à grains dans la roche, plusieurs sont connus sur la commune (sous la place de l’église, lors de travaux d’urbanisation ,on a pu en dénombrer plusieurs ).
La position du monticule d’AVINIO au-dessus de la Via Tolosana est alors choisi par les premiers Seigneurs pour y construire le premier donjon ,suivent tours et remparts .
De l’ancien château construit vers la fin du XII ème siècle, il ne reste que l’emplacement , les vestiges étant ceux d’une tour d’angle carrée appelée château. Ce château est à l’origine de la fortification de l’agglomération .On pouvait y pénétrer par quatre portes flanquées de tours ,ceinturées de remparts .
On peut voir les restes des remparts sur 250 mètres ,plein sud ,l’emplacement d’une porte ainsi que la tour en poivrière construite en 1614 pour renforcer l’ accès de la porte de Cers .Il est possible de voir dans l’angle sud –ouest des remparts la base d’une ancienne tour ou d’un petit bastion.

 

Voir les commentaires

Published by Avignonet - - Un grand livre d'histoire

Le début du catharisme en Lauragais est à situer aux alentours de 1160. Reposant sur une morale sévère, basée sur l'ascèse, seuls quelques initiés, les parfaits, pouvaient la pratiquer. Les foyers les plus actifs du catharisme se situent entre Avignonet et Carcassonne. Devant l'avancée de l'hérésie, le Pape ne pouvait plus rester sans réaction. Il décide d'employer des moyens violents, c'est le début de la croisade contre les Albigeois (autre nom donné aux cathares). Avignonet entre alors en scène.

L'inquisition à Avignonet

En avril 1233, le Pape Grégoire IX institue les tribunaux d'inquisition. Majoritairement dominicain, les juges vont de village en village pour faire abjurer leur foi cathare aux plus récalcitrants. La procédure, basée sur le droit romain empêche l'accusé de se faire représenter pas un défenseur et accepte la torture. Si des aveux sont faits, et le refus d'abjurer évident, les sentences peuvent alors aller jusqu'à l'emmurement voire la mort. Pour mémoire, aux Casses, soixante hérétiques sont brûler vifs en place publique.

Alors que la croisade des barons du Nord, emmenée par Simon de Montfort avance et que les inquisiteurs mènent leurs funestes taches, l'épisode d'Avignonet est noté par l'historien du catharisme, Roquebert, dans son "Epopée Cathare" comme un des moments les plus importants de l'histoire de la croisade des Albigeois.

A la fin du mois de mai 1242, des inquisiteurs tiennent tribunal à Avignonet. La ville est un baillage de Raimon d'Alfaro, viguier du Comte de Toulouse, Raimon VII, fervent soutien des cathares contre les veillités des princes du Nord.

Soixante hommes dont 15 chevaliers descendent de Montségur, fief cathare, au cours de leur route, la troupe augmente. En pleine nuit noire, Raimon d'Alfaro les attend à la porte du château, alors que des complices ont ouvert les portes de la ville. Un écuyer les conduit dans la pièce où dorment les inquisiteurs. Pris par surprise, le tribunal est anéanti, Guilhaume Arnaud, chef des inquisiteurs, terreur du Lauragais, a la langue tranchée, tant elle symbolise les crimes des prélats. Le Comte de Toulouse et la population du Languedoc pensent y gagner leur liberté. Las, cet épisode fait redoubler de violence la croisade contre les cathares et Montségur ne tarde pas à tomber, après un long siège décidé tant par le Pape que par le roi. Au printemps 1244, le pog de Montségur capitule.

Les représailles


Après cet épisode sanglant du 28 mai 1242 , en représailles, la Papauté décide la fermeture de l'église.
La légende dit qu'en 1282, alors que la Papauté décide de la réouverture de l'église, une statue de la Vierge, en bois , est découverte sous le porche de l’église : « Les cloches se mirent à sonner durant un jour et une nuit . »
L’église actuelle fut certainement construite en l’honneur de cette Vierge. Le pape Paul III, par la bulle du 4 janvier 1537, accorde aux visiteurs de l’église une indulgence plénière. C’est certainement à cette époque qu’est née la confrérie de Notre Dame des Miracles .Cette bulle est conservée à l’église .
Le lundi soir veille du premier mardi de juin, une procession est organisée à travers les rues du village , à la nuit tombée , bourdonnais à la main . La Vierge est portée dans les rues. Les pèlerins affluent de toute la région.
Le lendemain premier mardi de juin, une messe solennelle ouvre le pèlerinage qui dure tout le mois. Les pèlerins peuvent demander des indulgences à la Vierge et effectuent à genoux la traversée de l’église du clocher jusqu’à l’autel .
Dans les registres du 18 siècle sont relatés divers miracles que l’on attribue à ND des Miracles
De nombreux EX-VOTO recouvraient les murs de la chapelle dédiée à ND des Miracles , ils ont été enlevés par les autorités religieuses,lors de la réfection de la chapelle , il y a quelques années , pour être placés dans la sacristie .

 

Ce tableau de Dayssac, date de 1703. Cette huile sur toile est une copie d’un tableau peint en 1631 qui était lui même la copie de l’original détruit en 1562 par les protestants .Il représente le massacre des inquisiteurs le 28 mai 1242 et la montée au ciel des inquisiteurs. Frère Guillaume Arnaud, frère Etienne et leurs compagnons en présence des anges se dirigent vers le Christ, la Vierge et St Joseph .
Ce tableau changea plusieurs fois de place .Lors de récents travaux (réfection des chapelles et de l’éclairage de l’église, il a été placé près de la porte du clocher où il occupe un espace permettant une bonne visibilité et un éclairage spécifique. Il se trouvait auparavant au-dessus de la porte d’entrée latérale, donc trop haut et peu visible .

 

 

Voir les commentaires

Published by Avignonet - - Un grand livre d'histoire

Fondée en 1967 sur les bases inspirées par André Malraux, la MJC n'a jamais failli à sa vocation première : proposer des outils culturels aux avignonétains, petits et grands. Les activités ont évolué à l'instar du reste de la société, le macramé n'est plus d'actualité ! Entièrement gérée par des bénévoles, son offre est éclectique :

  • musique et danse: cours de piano, de flûte à bec, de danse
  • sports et loisirs : tennis, gymnastique pour adultes, théâtre pour enfants

Un gala de fin d'année permet aux parents de constater tous les progrès réalisés.

De plus, la MJC s'attache à développer une politique tarifaire très démocratique afin de permettre au plus grand nombre d'accéder à des cours donnés par des enseignants tous diplômés.

Impliquée dans la vie du village, la MJC organise ou anime de nombreuses manifestations : la journée sportive du 1er mai avec tournois de football, de pétanque et de volley ball, la guinguette des marchés de nuit, en juillet et août,

La bibliothèque est gérée par des personnels bénévoles de la MJC. Dans un local chaleureux, le prêt est gratuit et le conseil personnalisé.

Contacts : 05 61 27 26 05

Voir les commentaires

Published by Avignonet - - Les associations ont la parole

Loin d'avoir pris le train en marche, Avignonet a toujours voulu être, dans le Lauragais, un village précurseur en terme d'accueil des enfants, de la petite enfance à l'adolescence. Tout y est conçu pour que l'arrivée d'un enfant ne soit pas source de stress et d'inquiétude pour les jeunes parents. Ainsi, la garde des enfants peut être assurée par une crèche ou par des assistantes maternelles agréées. La ludothèque propose ses jeux à tous les enfants jusqu'à 6 ans.

La crèche

Ouverte au printemps 2003, la crèche doublée d'une halte-garderie est une structure fonctionnelle et accueillante pour les bébés d'Avignonet et des environs, de trois mois à quatre ans. Elle peut recevoir jusqu'à 20 enfants dans une atmosphère ludique et reposante grâce à une implantation autour de l'ancienne cour de l'école aux arbres centenaires. Proche des lieux de vie communautaires que sont la Mairie et la Poste, elle est ainsi au coeur de la cité. Soucieux de la qualité du service offert, le personnel va jusqu'à préparer les repas dans une cuisine entièrement dédiée à la gastronomie infantile.

Parallèlement, des assistantes maternelles agrées par les services de la Protection maternelle et infantile proposent un accueil familial dans leur maison.

Pour les inscriptions à la crèche et obtenir la liste des assistantes maternelles : s'adresser au secrétariat de mairie au 05 61 81 63 67. Coordonnées de la crèche : 05 61 27 57 01

La ludothèque

Alors qu'il pleut et que les enfants s'ennuient à la maison, pourquoi ne pas les amener faire un petit tour à la ludothèque ? Ouverte à tous les enfants jusqu'à 6 ans, elle se présente comme un espace entièrement dédié aux jeux enfantins. Pour les physiques, des tatamis, des tunnels en mousse un bain de balles, pour les cérébraux, des jeux de société, pour les commerciaux en herbe, un chariot marchande, pour les futurs artistes, des instruments de musique. Un équipement de grande qualité, unique dans le canton.

L'entrée de la ludothèque est réservée aux avignonétains, son usage est des plus simple : il suffit de récupérer la clé au secrétariat de mairie aux heures d'ouverture

 

Et Auguste veille sur les enfants

Inaugurée en 1994, l'école Auguste Fourès doit son nom à un poète occitan, ami de Mistral, né à Castelnaudary. Spacieuse et évolutive afin de répondre à une pression démographique persistante, l'école se déploie autour d'un patio intérieur agrémenté d'un petit bassin qu'occupent des poissons rouges et des plantes luxuriantes. A l'extérieur, une immense cour verdoyante réunit les enfants autour d'un fort et de divers jeux en bois. Une salle polyvalente pour les jours de pluie et un terrain multisports permettent des activités physiques diverses et variées.

Les 156 élèves se répartissent en 6 classes dont deux maternelles. Les maîtresses des classes maternelles sont aidées dans leur tâche par des assistantes, membres du personnel communal. De plus, un éducateur sportif intervient pour des séances de gymnastique très appréciées des enfants, dès la maternelle.

Pour répondre toujours mieux aux attentes des parents, le restaurant scolaire a déménagé dans des locaux tout neufs contigus de l'école en 1999. Misant sur la qualité des produits, le personnel réalise l'ensemble des repas sur place chaque jour. La gastronomie s'apprend dès le plus jeune âge.

Pendant les vacances, on fait quoi ?

Le Centre de loisirs propose deux types d'activités Tout d'abord, il assure la garderie des enfants de l'école Auguste Fourès, tous les jours de7h50 à 78h50 et de 17h à 18h30. Dans le cadre du forum et de la bibliothèque scolaire, il offre la possibilité aux enfants de se reposer dans une atmosphère ludique.

Puis tout au long de l'année, le mercredi et pendant les vacances scolaires, le centre de loisirs se délocalise à Saint-Assiscle, à quelques kilomètres du village. DAns les locaux de l'ancienne école du hameau, autour d'une cour aux arbres tutélaires, les enfants se voient proposer par une équipe jeune, compétente et dynamique des activités variées : cirque, équitation, piscine, randonnée, poterie. Carnaval est fêté par un défilé dans le village et parfois des échanges avec le Club du 3 ème âge sont réalisés.

Renseignements :

Georges Astric. Directeur. 06 72 40 15 17

Mme Schnepp. Présidente. 06 79 23 00 35

Voir les commentaires

Published by Avignonet - - Infos pratiques

Le seuil de Naurouze crée un effet d’entonnoir par lequel s’engouffre le vent d’Autan, que l’on nomme aussi le marin, tant il prend des forces au dessus de la Méditerranée. Il accentue les effets du climat, desséchant et caniculaire l’été, humide et glacial l’hiver.
Le Cers amène les perturbations océaniques. Bien que placé à la frange de ces deux influences, les hivers ne bénéficient pas toujours des douceurs de ces deux climats, les coups de froids se sont pas rares. Les pluies sont en général abondantes au printemps et en automne.
Avignonet est un joyeux mélange entre climat océanique atténué par une influence méditerranéenne avec atténuation des pluies océaniques et sécheresse estivale marquée.

Les vents


Des vents qui soufflent sur Avignonet, l’Autan en est certainement la vedette. Nous reteindrons les trois vents principaux qui occupent la rose des vents et balaient notre commune. On a pu dénombrer 68 jours sans aucune agitation de l’air, 90 jours de vent d’Autan.
La Bise vient du Nord, cinglante et glaciale en hiver.
Le Cers : on a coutume de nommer ainsi tous les vents qui viennent de l’Ouest, ils se déplacent d’ouest en est, et amènent les perturbations océaniques. Un coup de Cers a atteint un record à 145km/h en août 1996.
L’Autan, le vent fou, le vent des fous, le vent du diable, le maître en Lauragais. Quelques jours, avant qu’il ne souflle, on aperçoit la chaîne des Pyrénées. Il se « rentre » lentement, comme l’on dit ici, puis accélère. Ses rafales peuvent atteindre et dépasser les 100 km/h. Le 26 février 2003, les éoliennes ont mesuré une pointe à 134 km/h. Ce coup d’autan a duré 72 heures et est demeuré circonscrit à la zone du vent d’Autan. Il est né de la conjonction de deux phénomènes atmosphériques : le vent d’autan qui arrive de la plaine audoise s’engouffre dans l’entonnoir que constitue ke Seuil de Naurouze, entre Massif Central et Pyrénées, et y prend de la vitesse . Cette accélération a été amplifiée par une pression atmosphérique très élevée. Comprimé entre deux murs d’air infranchissable, le vent a pris de la vitesse au lieu de s’étaler.

Des vents qui soufflent sur Avignonet, l’Autan en est certainement la vedette. Nous reteindrons les trois vents principaux qui occupent la rose des vents et balaient notre commune. On a pu dénombrer 68 jours sans aucune agitation de l’air, 90 jours de vent d’Autan. La Bise vient du Nord, cinglante et glaciale en hiver. Le Cers : on a coutume de nommer ainsi tous les vents qui viennent de l’Ouest, ils se déplacent d’ouest en est, et amènent les perturbations océaniques. Un coup de Cers a atteint un record à 145km/h en août 1996.L’Autan, le vent fou, le vent des fous, le vent du diable, le maître en Lauragais. Quelques jours, avant qu’il ne souflle, on aperçoit la chaîne des Pyrénées. Il se « rentre » lentement, comme l’on dit ici, puis accélère. Ses rafales peuvent atteindre et dépasser les 100 km/h. Le 26 février 2003, les éoliennes ont mesuré une pointe à 134 km/h. Ce coup d’autan a duré 72 heures et est demeuré circonscrit à la zone du vent d’Autan. Il est né de la conjonction de deux phénomènes atmosphériques : le vent d’autan qui arrive de la plaine audoise s’engouffre dans l’entonnoir que constitue ke Seuil de Naurouze, entre Massif Central et Pyrénées, et y prend de la vitesse . Cette accélération a été amplifiée par une pression atmosphérique très élevée. Comprimé entre deux murs d’air infranchissable, le vent a pris de la vitesse au lieu de s’étaler.

L’Autan noir arrive du Sahara, via le Portugal et le Nord de l’Espagne, il est alors dévié par les Pyrénées sur la Méditerranée où il se charge d’humidité qu’il déverse sur le Lauragais. L’arrivé de la pluie marque son retrait. Parfois ce vent s’accompagne d’une pluie de grains de sable fin rougeâtre venu du désert.

L’Autan blanc arrive de l’Est/Nord-Est, contourne le Massif Central et s’engouffre dans le Seuil de Naurouze pour s’étaler sur la plaine Lauragaise. Il est associé à un temps dégagé et sec.

L’Autan de Sibérie associé à la bise, arrive du Nord Est, il est très sec et glacial. En 2001, il a amené des températures de –10 à –13°.

Même s’il n’atteint pas des records de vitesse, l’Autan est un fléau pour la végétation, il casse les branches, couche les récoltes, lacère les jeunes pousses et réduit à néant les productions de fruits quant il souffle au printemps sur les arbres en fleurs. En été, il dessèche assoiffe et brûle la végétation. A l’inverse, sous un ciel bleu intense et sous une chaleur caniculaire, l’Autan ne parvient pas à se lever, à la nuit tombée, le moindre souffle est attendu avec impatience.

L’Autan et les hommes


Outre ses méfaits sur la nature et sur les installations humaines (cheminées, antennes arrachées, toitures endommagées), il semble agir sur le comportement et la santé des lauragais : irritabilité, trouble du rythme cardiaque, accroissement du nombre des accouchements… Des scientifiques ont établi une corrélation entre l’Autan, une ionisation accrue de l’atmosphère, une baisse de la pression atmosphérique qui expliqueraient ces perturbations. Sans le vent, le Lauragais ne serait pas ce qu’il est et pourtant lorsqu’il cesse qu’elle quiétude. Le paysan, observateur et prudent, se méfie des caprices de la nature, il oriente sa borde en fonction des vents Est-Ouest. Son corps de ferme est construit dans cet axe, les deux côtés exposés aux vents et à la pluie sont sans ouverture et abrités par un hangar. Les pièces principales aux larges ouvertures s’ouvrent sur le midi, plein sud.

Outre ses méfaits sur la nature et sur les installations humaines (cheminées, antennes arrachées, toitures endommagées), il semble agir sur le comportement et la santé des lauragais : irritabilité, trouble du rythme cardiaque, accroissement du nombre des accouchements… Des scientifiques ont établi une corrélation entre l’Autan, une ionisation accrue de l’atmosphère, une baisse de la pression atmosphérique qui expliqueraient ces perturbations. Sans le vent, le Lauragais ne serait pas ce qu’il est et pourtant lorsqu’il cesse qu’elle quiétude. Le paysan, observateur et prudent, se méfie des caprices de la nature, il oriente sa borde en fonction des vents Est-Ouest. Son corps de ferme est construit dans cet axe, les deux côtés exposés aux vents et à la pluie sont sans ouverture et abrités par un hangar. Les pièces principales aux larges ouvertures s’ouvrent sur le midi, plein sud.

Proverbes
L’Auta sen abri es coma un paure sen abit.
Affronter l’autan sans abri c’est comme un pauvre sans habit.
L’Auta sur la torrada es de curto durado. L’autan sur la gelée est de courte durée
L’Auta sur la torrada fa trembla la teulada. L’Autan sur la gelée fait trembler la toiture.
Quan torra per ven d’auta torra pla. Quand il gèle par vent d’Autan, il gèle fort.
Si l’agaso a nisat bas l’auta bufara fort. Si la pie a niché bas, l’Autan soufflera fort.
L’auta es pas pescaïre, l’Auta es pas cassaïre, l’auta es pas femnejaïre. L’Autan n’est pas pêcheur, n’est pas chasseur, n’est pas coureur de jupon.

Voir les commentaires

Published by Avignonet - - Un village du Lauragais

De crise en essor

Le XIV ème siècle est marqué par deux crises majeures : la Peste Noire et la guerre de Cent ans. Les guerres de religion n'épargnent pas Avignonet. Par contre, la Renaissance est aussi celle d'Avignonet avec la grande richesse issue de la culture du pastel.

Les heures noires

En 1329, un navire en provenance de Crimée ramène dans ses cales, la Peste Noire qui décime un tiers de la population européenne. L'épidémie est terrible, elle atteind le Lauragais en 1348, emportant la moitié de la population.

Le sort s'acharne puisqu'à la Peste Noire succédent les épisodes terribles de la guerre de Cent ans. Les anglais attaquent le Languedoc en 1355, le Prince Noir est alors le bras armé de son père Edouard III, prince de Galles. Réunie à Bordeaux, une grande troupe se met en marche en octobre. Le 31 du même mois, Avignonet et toutes les villes de la région brûlent. La chevauchée du Prince s'arrête devant Carcassonne, défendue par le comte Aymeric.

Après avoir subi les ravages de la Peste et des Routiers, Avignonet subit les guerres de religion. Dans la nuit du 9 au 10 mars 1578, les huguenots escaladent les murs d'enceinte pour mettre la ville à sac, voler et rançonner les habitants.

Le rétable de l'église, particulièrement remarquable, en bois doré, entièrement sculpté, est alors détruit par les Protestants.

La renaissance pastelière

Avec la culture du Pastel, Avignonet connait une nouvelle prospérité, à l'instar de Toulouse et d'Albi. Le PASTEL est une crucifère bisannuelle dont les feuilles produisent une étonnante teinture bleue. La silique semée en hiver donne au printemps des touffes de feuille, puis des fleurs jaunes et des graines l?année suivante .
Les feuilles récoltées sont travaillées à la main pour former des pelotes , « les cocagnes » ou « coques », d?où le nom de « Pays de cocagne . »
Ces coques forment ensuite une matière granuleuse « agranat » conditionnée pour l'exportation . C'est de cette coque que l'on extraye la fameuse teinture bleue, en effet au contact avec l'air, la teinture jaune issue de la plante s'oxyde pour progressivement devenir bleu, d'un bleu étonnant.
Le pastel forge donc la réputation et la richesse du « Pays de Cocagne ».
Le commerce est florissant ,mais ,vers 1590 l'indigo des Indes, de meilleure qualité, sonne le déclin de l'âge d'Or du « Pays de Cocagne ».

Voir les commentaires

Published by Avignonet - - Un grand livre d'histoire

1 2 > >>
Haut

Née en 1981, cette association - Syndicat d'Initiative jusqu'en janvier 2017 -repose sur une équipe de bénévoles motivés qui n'a qu'un but animer ce village du confin de la Haute-Garonne au Sud-Est de Toulouse. Riche de son passé cathare, de ses monuments lui conférant un cadre exceptionnel, Avignonet est aussi tourné vers l'avenir avec un très récent parc photovoltaïque et éolien. Un village à découvrir aussi à travers les manifestations du Syndicat : marchés de nuit estivaux, Festival d'été, Foire d'Automne, concerts et spectacles...

Pages

Hébergé par Overblog